Bien plus que des palettes [ép. 2]

Bien plus que des palettes [ép. 2]

[Olivier] En emménageant en Vendée, nous avons fait le choix de poursuivre l’aventure « zéro déchets » dans une autre direction, celle de réaliser la majorité des meubles manquants à partir de bois de palettes recyclées.
Pour retrouver le premier épisode de cette aventure, c’est par ici.

Voici donc les dernières réalisations :

L’un des tabourets pour permettre aux enfants d’accéder aux lavabos.
Notre porte serviettes, accessible depuis la douche !
L’étagère de la cuisine pour stocker les bocaux de vrac et bien plus encore.

Un projet plus conséquent : la réalisation d’un canapé.
L’objectif était d’utiliser les matelas d’appoints que nous avons pour pouvoir accueillir des amis. Miryam a rajouté un autre souhait : la possibilité de pouvoir ranger des affaires dans les accoudoirs. C’est chose faite avec en bonus des prises pour charger les portables. Comme quoi, en fabriquant les choses soi-même, la personnalisation ne coûte pas beaucoup plus cher 🙂

Et voici le dernier en date, qui a trouvé sa place aujourd’hui dans la cuisine : un meuble pour les affaires du petit déjeuner. Hauteur adaptée et autonomie en bonne voie pour que les parents puissent mettre les pieds sous la table le matin !

Certains d’entre vous m’ont suggéré d’en faire une activité économique.
Dès le début de ma réflexion au sujet de ma réorientation, j’avais envisagé la possibilité de monter une activité en lien avec le travail du bois. Jusqu’à présent, j’y ai renoncé pour plusieurs raisons :

  • Les différents membres de ma famille qui travaillent le bois m’ont permis de réaliser tout l’investissement en équipement et en place que nécessite une telle activité (Si l’on compare avec un électricien et son tournevis par exemple … ;-)). Actuellement, je n’en ai pas les moyens.
  • J’ai également fait quelques calculs pour évaluer la valeur de mon travail en lien avec le temps que j’y passe. Le résultat ne laisse pas de doute : sauf à travailler 60h/sem ou m’orienter vers le très haut de gamme (pas vraiment l’esprit des constructions palettes) ou l’ultra-personnalisation, ce n’est vraiment pas rentable.
  • Mon travail sur mon identité m’a confirmé que le coté entreprenariat n’est pas un aspect prédominant chez moi.

Ne m’en tenez pas rigueur, mais à moins de tomber sur une opportunité très intéressante, je préfère en rester au bricolage informel et personnel 🙂
Une exception : la transmission père-fils bien sûr !

En chaussons mais avec le casque anti-bruit !!!

2 thoughts on “Bien plus que des palettes [ép. 2]

  1. Cela fait du bien chaque fois de vous lire.
    Vous êtes vraiment loinoinoin…….
    Ici à Lutzelhouse, c’est le bazar autour de la maison car nous réaménageons tout le terrain pour en faire un paysage comestible. Super intéressant. D’ici 3,4 ans on aimerait être autonomes pour les fruits et légumes.
    Il y a 7 fruitiers qui arrivent la semaine prochaine.
    J’aime les grands défis.
    Merci pour vos nouvelles régulières
    Elfriede et Christian

    1. Merci Efriede pour les nouvelles. C’est génial votre projet. J’admire surtout le fait que vous soyez toujours prêts à relever de tels défis ! Bises à tonton 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :