Tu sais que tu es Vendéen quand…

Tu sais que tu es Vendéen quand…

…tu as toujours un ciré sur toi où que tu ailles et même si le soleil brille de tous ses feux. Qui sait ce que peut apporter ce petit nuage, là-bas, à l’horizon ?
Nous avons été plus d’une fois la risée des locaux, qui sortaient flegmatiquement leurs parapluies et cirés pendant que nous nous faisions trempés. Durée de l’averse : 5 minutes…

…tu te peux fier à ton nez pour savoir à coup sûr quand suspendre et dépendre ton linge pour que jamais il ne soit détrempé par la pluie.
Notre voisine doit rire sous cape, parce que je n’ai pas (encore) ce don.

…tu sais sur quelle plage aller en fonction de l’orientation du vent.
Après une matinée sur la plage de Noirmoutier, où nous n’avons rencontré aucun natif mais bien le vent et 3 autres alsaciens frigorifiés, nous prenons conseil auprès de ceux qui savent à coup sûr !

Sur l’île de Noirmoutier : le pull n’était pas de trop!

…pour toi « barrer les portes » est un geste banal du quotidien.
En Vendée, comme ailleurs, c’est avec une clef qu’on ferme les portes mais peut-être qu’ici plus qu’ailleurs, on ressent le besoin de se barricader ??

…tu apprécies la trouspinette à sa juste valeur !
C’est l’apéritif du bocage par excellence. Il résulte de la macération des petites baies noires trouvées dans les haies. Pour le moment, nous allons nous contenter de faire de la confiture de mures. C’est plus sûr !

… il t’est évident que 0581 n’est pas le cryptogramme visuel de ta carte bancaire mais bien un cépage fort apprécié !
Comment offrir une bouteille de Gewürztraminer dans ces conditions ?! Après réflexion, un bon Sylvaner fera l’affaire et ne mettra pas nos amis vendéens dans l’embarras, côté prononciation !

…tu penses que la cave est un endroit de convivialité et c’est donc la première pièce par laquelle on passe pour entrer dans ta maison.
Finalement, par certains côtés l’Alsace et la Vendée se ressemblent beaucoup !

…tu trouves que « Napoléon-Vendée », ça sonne plutôt bien comme nom de ville.

la Place Napoléon à La Roche sur Yon et son bestiaire mécanique hérité de l’époque où la ville portait le nom de l’empereur.


…en lisant « ecole publique Amiral Louis Charles du Chaffault », tu saisis toute l’ampleur de l’ironie.
Jusqu’à la rentrée, nous ignorions tout de la petite « guerre » qui se joue entre le « public » et « privé » dans les petits villages de Vendée. Même le nom des écoles est un enjeu de taille. Voici donc l’école publique du village affublée du nom d’un noble catholique royaliste engagé dans la résistance contre la République. Ici, l’Histoire n’est pas l’affaire du passé !

Fresque de l’école

…tu sais faire la différence entre une palourde et une pignoune.
Et vous, vous savez ?

…tu sais ouvrir une huitre en moins de 5 secondes, sans te blesser.
Une des personnes âgées que j’aide m’en a fait une démonstration impressionnante : 85 ans et la main toujours bien assurée !

…tu plantes des mogettes à la toute fin de l’été et que tu les dégustes sur une tartine beurrée frottée à l’ail.
Ce sont des fèves blanches. En Vendée, il y a plus de 220 producteurs officiels et puis il y a tous ceux qui en ont dans leur coin de jardin.

…manger un sandwich Sodébo est pour toi un acte militant en faveur des produits locaux.

L’usine Sodebo, à moins de 10min de chez nous


…tu es « bénaise chez toi, bédame » !

vous aussi, vous êtes bien à l’aise chez vous, évidemment !

… »garocher le bourié avant de sincer » est une évidence.
Comme nous, les Vendéens jette à la poubelle les balayures avant de passer la serpillère … seulement, ils ne le disent pas pareil. Et en Alsacien, ça donne quoi ?

…tu connais les 20 articles de la règle du jeu du palet vendéen.
Le palet vendéen est un jeu traditionnel que nous avons hâte de découvrir.

…au moins une personne de ta famille a travaillé, travaille ou travaillera au Puy du Fou.

Olivier et Miryam au Puy du Fou en 2007

Comme vous vous en doutez, nous ne nous sentons pas encore Vendéens, mais nous nous sommes sentis très bien accueillis !
A vous Alsaciens, Lyonnais, Jurassiens… qui nous lisez, savez-vous ce qui fait ce que vous êtes ? On attend vos réponses 🙂

6 thoughts on “Tu sais que tu es Vendéen quand…

  1. Je vois que vous vous intégrez à la Vendée. Je trouve cela super que vous vous intéressiez à votre région d’accueil, bravo. Et ne vous inquiétez pas, la pluie ne dure pas longtemps même si novembre est le mois le plus pluvieux.
    On s’appelle en vidéo pour de plus amples nouvelles …

    1. Merci Cécile ! Nous allons prendre notre mal en patience pendant le mois de Novembre 😉
      Oui, ce serait chouette de se parler en visio. Je te laisse prendre l’initiative en fonction de ton travail.
      A tout bientôt (J’ai appris qu’ici je ne peux plus dire « A tantôt », sinon les gens pensent que je leur dit « à cette aprem »…)
      miryam

  2. Tu sais que tu es du Pays de Montbéliard quand …
    -Au marché, tu mets tes fruits dans un « cornet « , tu rentres vite chez toi car il « veut » pleuvoir et tu ne veux pas passer pour le « daubot » (=sot) du village !
    -Chez toi tu ramasses régulièrement le « ch’ni » (=poussière) car sinon cela peut « schlinguer » (oui l’Alsace n’est pas loin !!) (=sentir mauvais)
    -Le soir du 24 décembre c’est la Tante Eri qui t’apporte des cadeaux !
    Après 20 ans dans ce pays , tu finis dans celui du Hans im schnokeloch MAIS tu peux en garder la nostalgie …

    1. Bravo ! Je vois que la nostalgie préserve la mémoire des bonnes choses et du patois !
      Pas sûr que le peu d’alsacien que je connaisse résiste aussi bien à notre passage en Vendée !
      Je t’embrasse,
      miryam

    1. Merci pour cette bonne idée culinaire !
      On a vu quelques photos qui donnent envie !
      Bon courage pour vivre le confinement en ville. Bises.m

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :