Entre les pierres

Entre les pierres

Voici une semaine que nous avons mis les voiles et avons quitté l’Alsace pour quelques jours de dépaysement. Nous avons troqué les vignes, les champs de blé et les maisons de bois pour la lavandes, la montagne et un gite de pierres. Le soleil, les cigales et le doux clapotis de la rivière nous fait du bien.

Mais, comment avons nous pu partir avant tout le monde, alors que la plupart des enfants en France reprenaient le chemin de l’école ? A l’approche de la fin du mandat d’Olivier aux Flambeaux et pour vivre plus librement ce temps de transition, nous avions opté pour l’instruction en famille*. Ce mode de vie nous permet de vivre de nombreux temps en famille tout en permettant aux enfants de continuer leurs apprentissages à leur rythme. Grâce à ces temps d’école formels et informels, parents et enfants ont appris beaucoup :

  • nous connaissons la vie secrète des escargots
  • nous sommes incollables sur les coccinelles depuis que nous avons élevé des larves
  • nous avons regardé décoller la fusée Dragon Crew avec grand intérêt
  • nos plants de haricots ont bien grandi
  • nous avons compté de nombreuses griottes
  • et lu tout ce qui nous passait sous la main.

Depuis que nous sommes partis, nous avons mis de côté les apprentissages formels et à notre grande surprise, les enfants ont été tristes : « quand est-ce qu’on refait un temps d’école ?? » !

Des œufs de papillon trouvés par hasard et notre temps d’école s’en trouve plus intéressant !

Ici aussi, entre les pierres, il y a de nombreuses choses à apprendre. Les papillons nous lancent le défi de les connaître par leurs noms.

Mélitée orangée ou Grand mars changeant, nous y sommes presque !

Nous réalisons que si ce que nous apprenons reste, pour un moment, gravé dans nos mémoires, la pierre, elle aussi, garde le souvenir des temps passés. La rencontre avec les fossiles, ces pierres de mémoire, remet les choses en perspective et nous émerveillent tous, petits et grandes. Le cadran solaire éphémère fabriqué avec les enfants nous donne l’impression que le temps file et pourtant, les fossiles semblent nous dire qu’hier n’est pas si loin.

Fossiles trouvés à la rivière à 200m de notre gite

Il y a pierres et pierres. Des pierres qui s’effritent et des pierre qui restent – immuables. Ce temps de « vacances » est un temps multiple : temps de repos, temps de découvertes, temps d’apprentissage sur soi, temps de (re)découverte de ce qui fait qui nous sommes, chacun et en famille. Temps de travail aussi : nous avons l’occasion de nous faire accompagner pour bien vivre la transition, réfléchir à la suite, et continuer à bâtir sur des bases solides.

Autour de nous, il y a beaucoup de pierres naturelles, déposées et façonnées par le temps. Il y a aussi toutes celles qui ont été posées volontairement pour construire. Cette parenthèse est donc aussi une manière de réfléchir aux pierres que nous voulons poser pour construire la suite de notre vie.

La montagne et la citadelle se font face : ensemble elles ont fait du village une cité imprenable.

* L’instruction est obligatoire en France à partir de 3 ans et peut être dispenser à l’école ou encore à la maison dans le cadre familial. Pour suivre la vie d’une famille qui pratique l‘instruction en famille en BD, c’est par ici.

2 thoughts on “Entre les pierres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :