La ligne verte

La ligne verte

Nous avons profité des vacances scolaires pour continuer notre découverte de la région et nous avons plongé dans l’univers fantastique et artistique de Nantes. Tout a été réfléchi et pour le voyageur urbain, tout est intuitif. Il n’y a qu’à mettre un pas devant l’autre et suivre une mystérieuse ligne verte (sans rapport aucun avec le célèbre roman des années 1996 dénonçant le racisme et la peine de mort aux Etats-Unis).

Cette ligne verte fut donc notre guide le temps d’une matinée, nous emmenant d’un endroit à un autre, d’une œuvre urbaine à une autre et nous faisant voyager.

Bien-sûr, ce n’est pas en une matinée que nous pouvons faire le tour de Nantes : notre petite escapade pédestre nous a donné envie d’y revenir.
Allez, on vous emmène avec nous dans ce « voyage à Nantes » !

Le Voyage à Nantes

Cette histoire de ligne est plus qu’une simple balade urbaine, c’est un véritable concept dont voici l’essence :

Le Voyage à Nantes, c’est une offre permanente : un “monument dispersé” s’étirant sur plus de 20 kilomètres. Une ligne verte tracée au sol conduit toute l’année d’une œuvre signée par un grand artiste d’aujourd’hui à un élément remarquable du patrimoine, des “incontournables” de la destination à des trésors méconnus, d’une ruelle historique à une architecture contemporaine, d’un point de vue étonnant sur la ville à un incroyable coucher de soleil sur l’estuaire.

Société Publique Locale Le Voyage à Nantes

Le hangar à bananes

Ce nom fait rêver les enfants qui s’imaginent un grand container plein de bons fruits gorgés de soleil. Mais il ramène aussi les adultes quelques siècles en arrière, de l’époque où Nantes était un grand port de commerce exotique où l’on pouvait acheter épices, fruits colorés et tissus bariolés en tout genre mais où l’esclavage était une cruelle réalité. Aujourd’hui, ce hangar à bananes abrites les machines de l’îles – animaux articulés : araignées gigantesques, colibris multicolores, vers de terre sans fin et un éléphant somptueux !

Plus de renseignements sur le site du « voyage a Nantes »

Avec l’arrivée du printemps, l’éléphant majestueux fait quelques pas hors du hangar à bananes. Les Loupilous ont été littéralement subjugués par cette apparition ! Regardez, comme nous sommes tout petits : nous le lui arrivons même pas aux genoux ! Les enfants ont aimé être arrosés par la trompe du géant mécanique !

D’autres œuvres d’art ont jalonné notre parcours et ont permis aux grands comme aux plus petits de se divertir. Nantes « fabrique la ville autrement » et c’est fascinant de voir l’histoire entrer en collision avec tout un monde d’art futuriste et abstrait !

Un autre voyage commence

Nantes est donc une ville de voyages et son influence a été grande dans la vie d’un auteur particulièrement prolifique que nous avons aimé durant notre enfance, Olivier et moi.

Rien de tel que d’ouvrir un livre et de continuer le voyage ! Jules Verne est né à Nantes il y a près de deux siècles. Aujourd’hui, au fil des pages que nous lisons, il nous emmène sur les pas du célèbre et flegmatique Philéas Fogg pour un tour du monde en 80 jours.

Cette aventure que nous pouvons vivre de chez nous assis dans un coin d’herbe, à l’avantage d’encourager les enfants à la lecture, de nous faire ouvrir des atlas, d’expliquer toutes sortes de choses sur les fuseaux horaires, les coutumes d’ici et d’ailleurs, les monnaies et les taux de change ainsi que sur le monde étonnant des années 1870… Nous voilà dépaysés !

S’il nous reste un peu de temps et que les restrictions dues à la Covid se lèvent, nous iront surement visiter le musée de Jules Verne et nous vous ferons un point d’étape 🙂

En attendant, cette escapade à Nantes laissera son empreinte dans le voyage qu’est notre vie, nous encourageant à être innovants et poétiques !

Statue de Jules Verne enfant à Nantes

One thought on “La ligne verte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :