Il y a un an…

Il y a un an…

Il y a un an, presque jour pour jour, nous commencions notre périple et entassions toutes nos affaires dans une remorque et une camionnette. (voir ici).

Après un an, deux-trois déménagements et 1000km plus loin, nous regardons en arrière (voir le début de nos aventures vendéennes). Pendant cette année :

… nous avons appris a ouvrir des tiroirs

C’est Olivier qui a eu cette idée. Dans les moments où l’ennui arrive vite et où il est difficile de se motiver, nous ouvrons un tiroir. Ce jeu nous permet de passer de bons moments à table sans constamment rappeler aux uns et aux autres de finir leurs assiettes, d’attendre patiemment dans une file à la caisse du magasin, de se souvenir des belles choses qui font notre vie.

Les loupilous, qui raffolent de ce moment, savent ouvrir des tiroirs très facilement. « Est-ce qu’on peut ouvrir le tiroir des chats ? » et chacun raconte alors un ou deux souvenirs spéciaux en lien avec le thème.
Nous découvrons pleins de tiroirs : celui des amis d’Alsace, des cousines, des lits dans lesquels ont a dormi (Olivier détient le record !), des fleurs, des pays où nous sommes passés etc.
C’est aussi une bonne façon de mettre un peu d’ordre dans nos têtes.

Nos albums photos nous aident à entretenir et dépoussiérer nos tiroirs !

… nous avons grandi et participé à faire grandir

Une année de transition où tout est chamboulé : maison, boulot, vie de famille, ce n’est pas toujours simple à vivre.
Mais cela nous a permis de nous (re)poser quelques questions sur nous, sur nos attentes, nos besoins, nos rêves.

En cheminant, nous avons aussi à cœur de développer notre capacité à faire grandir nos enfants.
Nous réalisons que nous leur demandons souvent de faire ce que même nous, adultes, n’avons pas la capacité de faire : « au lieu de râler, essaye de formuler une demande », « exprime un besoin, plutôt que de crier sur ton frère », « si tu es fatigué, va faire une pause dans ta chambre » etc.

Nous avons donc découvert et développé des outils qui les aide et nous aide à progresser pour vivre collectif.

… nous continuons d’apprendre à faire équipe

Qui dit collectif, dit équipe !
A la maison, chacun participe aux « missions », une manière de montrer que chacun aide à la vie commune.

Le couple, la famille… autant d’équipes que nous essayons de vivre sereinement ! Nous concrétisons cela chaque dimanche pendant un temps de « QG » (quartier général). Chacun revisite la semaine passée et dessine ce qui lui a plu. Ensemble nous définissons les projets de la semaine à venir et le planning. Une manière d’intégrer chacun au déroulement de nos semaines et de nos projets.

Pour continuer d’avancer, nous nous aidons d’outils de facilitation de la vie de groupe : ludiques, accessibles et visuels, ils nous aide à progresser dans notre écoute bienveillante, notre capacité à dire notre ressenti, à voir le verre a moitié plein et à fêter nos petites réussites !

… nous sommes restés nous : curieux, créatifs et relationnels 🙂

Curiosité : nous continuons de découvrir les spécialités du coin. Les sardines de Saint Gilles au barbecue, un délice !
Créativité : Dessin au feutre, représentant Neymar, le chat des voisins et land’art spatial !
Le Golden Gate Bridge et l’ISS fabriqués par l’équipe papa-garçons
Relationnel : malgré la Covid, les grands tissent des liens…
… et les plus petits aussi.

Un an après, nous réalisons que tout n’a pas été simple, loin de là, mais nous pouvons voir que nous avons chacun grandi individuellement et collectivement 🙂

En attendant le prochain épisode de notre vie d’équipe, nous sommes preneurs de vos trucs et astuces pour faciliter le quotidien !

3 thoughts on “Il y a un an…

    1. Coucou Anaïs,
      J’espère qu’en lisant entre les lignes tu peux aussi voir que tout n’est pas toujours aisé 🙂
      L’avantage des années de transition, c’est qu’elles offrent la possibilité de faire autrement, de lire des livres qui encouragent tout en soulignant les points faibles et de revoir les priorités !
      Ca me ferait plaisir d’avoir de tes nouvelles : On s’appelle à l’occasion ?
      Bises
      miryam

      1. Oh la la je n’avais pas vu les commentaires. Oui avec plaisir !
        Et c’est génial de vous lire. Et de voir ces belles frimousses

Répondre à Anais Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :