Les 400 coups

Les 400 coups

Coup de blues

[Miryam] Voilà maintenant près de 2 mois que nous sommes arrivés en Drôme et après des débuts joyeux, j’accuse le coup. Non pas que les Drômois ne soient pas accueillants… mais les changements successifs de ces 18 derniers mois ont entraîné une fatigue certaine.

Après avoir vidé tous nos cartons et retrouvé une place pour chaque chose, il nous faut maintenant retrouver un nouveau médecin, une nouvelle mutuelle, un nouveau producteur de légumes, une nouvelle église, se faire de nouvelles relations etc… Tout cela ne se fait pas en un coup de baguette magique.

Les enfants aussi ont eu plus de mal à rebondir que l’année dernière : petite appréhension de ne pas se faire de copains, nostalgie de ceux qu’on a laissés en Vendée et en Alsace…
Bref, il manque un peu d’huile dans les rouages et les moments de tensions ne sont pas rares.

Pour continuer à être dans le coup, nous essayons de reprendre nos bonnes habitudes : parler de notre ressenti, expliquer nos réactions, démêler les sacs de nœuds et recommencer encore et encore !
Pour chasser le découragement, je me suis investie dans l’association des parents d’élèves. Elle porte de beaux projets pour cette année (notamment l’organisation d’un marché de Noël dans la cour de l’école : un vent d’Alsace souffle un peu par ici !)

Coup de foudre

Heureusement, la nature vient à notre secours aussi !
Le Vercors offre de magnifiques paysages et balades qui nous permettent d’ouvrir nos horizons.
Les enfants deviennent de bons marcheurs et nous profitons un maximum de ce beau mois d’octobre ensoleillé.

Dernièrement, nous avons découvert le château de Crussol qui offre une vue imprenable sur la vallée du Rhône !
Les enfants ont dû donner un bon coup de collier pour arriver au logis du seigneur mais le jeu en valait la chandelle le coup.

Les coups de foudre dans la nature, c’est aussi les coups de tonnerre et de vent au sens littéral ! Une nuit, nous avons été réveillés par un orage impressionnant. Le lendemain, nos voisins ont tenté de nous rassurer en nous disant que des orages pareils étaient rarissimes. Pour le coup, nous ne les croyons qu’à moitié : en Vendée aussi on nous disait que de telle rafales de vent étaient exceptionnelles !

Coup de main

Le centre où nous logeons nécessite régulièrement des travaux et nous nous joignons avec entrain au chantier.
Début du mois, nous avons participé en famille à décaillouter 1000m² de terrain pour y semer du gazon. Coup d’envoi de la mission : 9h. La journée s’est égrenée au fil des seaux de cailloux, des tours de tracteur et des temps de repas chaleureux. Vers 18h, nous avions sorti 2 tonnes de cailloux et le gazon était semé.
Vers 18h30 coup de théâtre ! Nous assistons à un véritable remake de la parabole du semeur. Sorties de nul part, une horde de fourmis a littéralement envahi le terrain et en trois coup de cuillères à pot (expression chère aux sages-femmes – je vous laisse le soin de chercher pourquoi !), nos graines de gazon se sont évaporées … On verra bien d’ici quelques jours si nos efforts auront porté du fruit ou si tout est parti en … fourmi !

Une pluie d’autres coups en photo

1. Coup d’éclat : Notre aîné a participé à la Ronde de Crussol, une course organisée au bas du château. Un beau challenge relevé avec brio !
2. Coup de barre : Après l’effort, le réconfort ! Le parc de Lorient, à 5 minutes de chez nous, nous offre de beaux moments de détente et de défoulement.

3. Coup de maître(sse) : A la rentrée, les classes de maternelles (dont fait partie notre cadet) sont surpeuplées : 32 élèves par classe. L’équipe pédagogique tente le coup auprès de l’inspection académique qui octroie l’ouverture d’une classe supplémentaire. Résultat, moins de 20 élèves par classe !
4. Coup de gueule : Mais depuis, les coups durs s’enchainent pour certains élèves qui ont changé d’enseignants 4 fois. Les parents d’élèves se mobilisent devant l’école.

5. Coup de chaud à l’école : de la fumée sort de la cantine. Un coup de fil aux pompiers et les voilà prêts pour un coup de canon (à eau). Heureusement, ce n’était qu’une fausse alerte !
6. Coup fourré : le Mille Bornes se joue aussi dans la vraie vie et j’ai perdu… La photo n’est pas très explicite, mais le bruit l’était : en 1 minute, le pneu était à plat !

7. Coup de filet : notre aîné s’est trouvé une passion pour le tennis que nous essayons d’entretenir. Un clin d’œil à son arrière grand-père !!
8. Coup de crayon : notre cadet n’en est pas à son coup d’essai, dessiner est son dada du moment !

9. Coup d’épée (dans l’eau) : les garçons ont ressortis les déguisements et en quelques coups de couteaux, Olivier leur avait fabriqué de nouvelles épées.
10. Coup de massue : Il reste encore quelques menus travaux à faire par chez nous !

11. Un bon coup : cet été nous n’avons pas failli à la tradition et la récolte de mûres fut bonne dans tout les sens du terme !
12. Coup de fouet : Les gars aiment mélanger, patouiller et gouter. La cuisine est donc une de leurs activités favorites !

13. Gagner à tous les coups : un parcours de jeu en pleine nature, voilà qui agrémente bien nos sorties vélo !
14. Coup de soleil : Chaque soir, des couchers de soleil magnifiques attendent que nous leur jetions un coup d’oeil.

15. Coup de cœur : que dire de plus ?
16. Coup de grâce : que celui qui comprend, comprenne 🙂

17. Coup de chance : Non, nous ne jouons pas au Yatzee, nous faisons les devoirs ! Quelques outils et petits jeux ludiques rendent ce moment plus sympa !
18 : Coup monté : se percher aussi haut que possible est la devise de notre aîné. Il est toujours à l’affut d’un arbre à escalader.

A votre tour de nous partager vos coups, bons ou mauvais. A tous les coups, vous devez en avoir à évoquer !
Il y a les coups de bol, les coups de vieux, les coups d’état, de sang ou de coude, les coups bas ou tordus, les coups de poker ou de semonce … bref, il y aurait encore beau-coup à découvrir !

4 thoughts on “Les 400 coups

  1. Cou-cou
    C’est un plaisir et une joie de vous lire à tous les coups !
    Le Seigneur est dans le coup
    Soyez encouragés !
    Beaucoup de bisous de la Vendée
    Colette&DD

    1. Merci les amis pour vos encouragements vendéens ! On se réjouit de vous compter parmi nos amis.on pense fort à vous et au groupe de Montaigu. N hésitez pas a leur passer le bonjour 🙂 on vous embrasse.m

  2. Bravo pour tous les coups, et merci de ton honnêteté, Miryam !
    En attendant, tu es une excellente humoriste-écrivain !
    Plein de courage et de joie pour la suite…

    1. Coucou Jeannine,
      Vos commentaires nous rappelle nos vacances dans votre belle région ! Oui, courage et joie c est ce dont nous avons besoin mais je crois qu on sait frapper a la bonne porte 😉
      Milles bises.m

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :