Vers un quotidien Zéro Déchet

Vers un quotidien Zéro Déchet

[Miryam]
Ce mois-ci, nous soufflons une bougie ! Celle de notre année (presque) zéro déchet.

En février dernier, nous avons troqué les grandes surfaces pour les petits producteurs, les sacs plastiques pour les sacs en tissus réutilisables et les tomates espagnoles de l’hiver pour les griottes alsaciennes de l’été. Bref, nous nous souhaitions d’être plus intentionnels pour réduire notre impact environnemental.

Malgré tout, nous ne partions pas de zéro : bébés, les loupilous ont été langés (vive la propreté acquise tôt!) et la pédagogie Montessori nous a encouragés à recycler pas mal de choses pour en faire des jouets. Nous nous déplaçons en cargo-bike depuis 5 ans et nous avons veillé au gaspillage.

Photos prises entre 2015 et 2018

Après 1 an d’effort, nous avons réduit notre poubelle ménagère de plus de 2/3 ! Et nous avons appris que le zéro déchet c’est avant tout un mode de vie.

Nous avons fait connaissance avec le compostage urbain. Depuis septembre, l’école des enfants propose ce service : nous déposons enfants et compost en même temps !

Pour réduire nos emballages, nous faisons nos courses avec des tups et des sachets. Les commerçants, du maraîchers jusqu’au boucher, en passant par la fromagère, sont ravis ! Et notre frigo est (presque) rangé : les tup, ça s’empilent mieux que des sachets !
La Nouvelle Douane ou le Bunker-comestible (une production de champignons dans les anciennes fortifications de Strasbourg) sont devenus nos repères ainsi que les magasins qui vendent en vrac !
C’est vrai que nous sommes tributaires d’une chaîne de production pour nous nourrir, aussi locale et courte soit elle. Pourtant, dès que c’est possible, nous essayons de nous en défaire : notre projet jus de pommes en est un bon exemple !

Côté habillage, 98,5% est récup’ ! Vive leboncoin et les brocantes. Donner une nouvelle vie à ces vêtements est très économique et me permet d’être détendue quand les enfants se salissent 🙂

Nos jouets sont aussi pour la plupart issus de la récup’. A Strasbourg, parmi les nombreuses initiatives qui existent, Carijou, du label Emaüs, redonne une nouvelle vie aux jouets et se mobilise pour la réinsertion d’une quinzaine de personnes en ruptures avec l’emploi. Par chance, cette boutique solidaire est à 3 coups de pédale de chez nous !

Comme nous sommes créatifs, nous avons aussi fabriqué nos propres jouets : pâtes à modeler maison, petits zèbres en bois, labyrinthes, tapis et garage à voitures…
Nous savons aussi rester pragmatiques : nous nous réjouissons de voir nos enfants s’amuser avec des légo (heureusement, les grands groupes commencent à se mettre à la page et les briques légo biodégradables arrivent sur le marché!)

Olivier fabrique les meubles de la maison pendant que je fabrique les produits d’hygiène et ménagers. Après un an, certains essais ne sont pas très concluants… Malgré tout, chez nous ménage rime avec bicarbonate, vinaigre et acide citrique !

L’aventure Zéro Déchet est sans fin ! Nous n’avons pas encore de mouchoir en tissus (un pas difficile à franchir quand on est dans le médical…), ni de poule pour manger nos quelques restes alimentaires… Nous réfléchissons aussi au concept de « zéro déchet numérique » !

En tant que parents, nous avons à cœur de transmettre les bons gestes à nos enfants : éteindre les lumières, économiser l’eau, recycler…
A Strasbourg, le Vaisseaux (un musée ludique et interactif pour les enfants) nous montre la nature de tout près et nous donne des pistes innovantes pour la préserver. Mais rien de te que de s’immerger dans la forêt très très régulièrement pour qu’elle nous tienne à cœur.

Depuis un an, cette démarche nous amène à être plus curieux, à questionner nos habitudes et le monde qui nous entoure, à imaginer des solutions, à innover et tout cela avec joie !
Et vous ? Quels sont vos petits pas qui changent la donne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :