L’école du bocage

L’école du bocage

Voilà 6 semaines que nous sommes installés dans le bas-bocage vendéens. Olivier et son papa ont rapporté nos derniers cartons il y a deux semaines ainsi que le cargo bike. Il nous reste encore un peu de déballage à faire mais nous voilà presque installés ! De leur côté, les enfants ont déjà leur petite routine bien rodée !

L’école du village

Tous les matins, les enfants rejoignent leurs nouveaux copains à l’école de la Guyonnière, à 1,5 km de notre maison. Ils sont dans des classes à double niveau d’une vingtaine d’enfants. Covid oblige, les enfants sont moins en contact les uns avec les autres, les tables sont séparées, les récréations échelonnées mais cela permet aussi de renforcer les liens avec quelques privilégiés. De retour à la maison, nous entendons parler de Raphaëlle, de Claire Vie ou encore de Timaël, Tiago et Matéo.
Depuis quelques jours, les « Pilous » prennent le car pour se rendre à l’école le matin. Ce moment les rend fiers : ils voyagent par eux-mêmes et retrouvent les premiers copains de la journée.
Les apprentissages vont bon train : notre aîné sait lire et le cadet enchaîne des suites de chiffres à tue-tête.

Un bonjour spécial à nos maîtresses strasbourgeoises : les Alpha nous accompagnent !

L’école buissonnière

Mais l’école, c’est aussi celle qui se passe en dehors des murs officiels.
On y apprend sans s’en rendre compte : champs, bocages et fermes sont des sources sans fin de découvertes. Cet été, les buissons nous ont livré un véritable trésors : plus de 10 kg de mûres ! Finalement, on se fait plaisir tout en apprenant ! Les enfants sont fascinés par les petites bêtes que ces arbustes renferment :

Il y a plein de manières d’apprendre 🙂

Nous avons fait connaissance avec nos voisins qui ont des enfants du même âge que les nôtres et qui, pour certains, vont dans les mêmes classes. Ils nous initient aux bonnes choses du coin : une visite à la ferme pour la traite des vaches, une balade au fil de l’eau sur la Maine ou la découverte du lac de la Chausselière, à quelques minutes de chez nous. Mais ce qui donne le plus de frissons c’est d’aller se mettre au pied d’une éolienne pour s’initier à la relativité.

L’école du dimanche

A l’Église aussi, on apprend plein de choses et on rencontre des copains ! Le week-end dernier a été l’occasion de retrouver une dizaine d’entre eux en plein air pendant que les parents assistaient à quelques conférences. Et même s’il faisait bien frais sous la bise vendéenne, cela n’a en rien gâché les jeux et les activités. Thèque, courses, balançoire, dessins ou histoires : ils se sont donnés à fond ! Et les voilà qui s’endorment comme des bien-heureux à peine le moteur de la voiture démarré !

En dessin, la conception que notre cadet se fait de l’Église

L’école en famille

En famille, nous aimons jouer et découvrir des choses étonnantes !

Découverte de déguisements tout en ballons : impressionnants voire terrifiants !

Nous faisons aussi des choses sérieuses : il est important d’en apprendre un peu sur notre nouvelle région !
Les enfant savent désormais ce qu’est un « crayon de bois » ainsi qu’un « ramasse-bourrier ». Et si vous ne le savez pas, rendez-vous pour un prochain article où nous vous donnerons quelques leçons de patois vendéen.

Nous faisons aussi le tour des sites historique de la région.
Nous avons goûté le sel de Noirmoutier et pris le passage du Gois. Nous y avons tout appris sur le principe d’évaporation, les paludiers et leurs outils, si bien que N. s’est mis à les dessiner.

Nous avons profité des journées du patrimoine pour découvrir le château de la Preuille.

Nous faisons aussi de notre mieux pour ne pas perdre notre culture alsacienne ! La compagnie de car scolaire s’appelle Aléop, de quoi nous rappeler nos racines ! Allez, après l’école et les devoirs, un peu de repos tout de même…

8 thoughts on “L’école du bocage

  1. Merci pour toutes ces nouvelles et photos qui nous permettent de partager un peu votre quotidien.
    Bon week-end à vous quatre !
    Anne

  2. Quelle joie de voir votre quotidien si riche de découvertes… De voir vos enfants s épanouir et de vous savoir bien entourés.
    Vous nous manquez tout de même beaucoup !
    Schmutz

  3. Nous sommes heureux de voir que votre mutation en bons Vendéens se déroule à merveille ! Merci pour ces nouvelles de l’ouest…
    Bernard

  4. Merci à tous les Barrois qui nous encouragent ! On pense aussi bien à vous dans ces temps de chantier et de changements. Courage pour vivre tout cela.
    On vous embrasse, Miryam et co

    1. 🙂 avec quoi dessus ? De la confiture de mures ? de châtaignes ?
      Nous avons récolté de grosses châtaignes et mangé une énorme torche aux marrons : un petit vent d’Alsace souffle parfois par ici ! Bises, miryam

    1. Avec plaisir !
      Même si on ne sait pas quand nous pourrons revenir en Alsace : cela semble bien compromis pour la fin d’année…

Répondre à Caroline Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :